Il y a quelques temps, je parlais dans un des mes articles des mégastores conçus comme des musées. L'ouverture de la dernière boutique Louis Vuitton à Londres sur New Bond Street le 28 mai dernier me donne l'occasion de creuser un peu plus en avant ce sujet...

 

maison-louis-vuitton-new-bond-street-london-1.jpg

 

Il s'agit de la plus grande boutique européenne de la marque, un espace démesuré (plus de 1500 m²) conçu et scénographié pour être visité.

Fidèle à son attachement affiché à l'art contemporain, la marque propose de retrouver dans ce lieu de nombreuses oeuvres d'art : on peut notamment retrouver deux toiles de Richard Prince, une scupture de Takashi Murakami, un autoportrait de Gilbert et George, une malle de Damien Hirst Medical Cabinet.

 

 

Ces oeuvres présentes en permanence dans la boutique seront complétées par des expositions temporaires : le premier à ouvrir le bal est l'artiste londonien Michael Landy. Le trroisième étage du magasin a en outre été conçu comme un appartement de collectionneurs

 

L'architecte choisi pour réaliser ce projet, Peter Marino,  a l'habitude de travailler avec Vuitton; c'est notamment lui qui est à l'origine du magasin des Champs-Elysées. Il a imaginé : " une ambiance chaleureuse et enveloppante, un décor très riche en textures, avec des bois particuliers, des laques, des soies, des tissages étonnants, qui font appel aux sens."

 

Comme dans tout projet de marque de luxe qui se respecte, l'identité de la marque a toute son importance : elle est utilisée et pensée pour être appréhendée par un visiteur parcourant l'espace. Les codes de Vuitton sont donc cités de manière plus ou moins directe et subtile : les fleurs du Monogram sont ainsi interprétées sur un rideau en laiton de 10 mètres de long.

 

Ces espaces de marques dépassent donc les fonctions traditionnellement associées à une simple boutique, leur vocation est bien plus large comme le souligne Marc Jacobs, directeur artistique de la maison : "nous offrons à notre public une expérience singulière et enrichissante, à une époque où l'on peut tout acheter en ligne depuis son salon. Provoquer l'envie de sortir de chez soi pour se retrouver dans des lieux stimulants sur le plan de l'art et de la création, c'est la mission d'une marque de luxe aujourd'hui".

 

L'inauguration de ce magasin a, d'autre part, été l'occasion pour la marque de lancer le Louis Vuitton Young Arts Project : un partenariat entre Louis Vuitton et les 5 principales institutions artistiques londoniennes ( la Hayward Gallery, la Royal Academy of Arts, la South London Gallery, la Tate Britain et la Whitechapel Gallery qui a pour objectif de faire découvrir l'art aux jeunes londoniens. Ce projet prévoit ainsi d'organiser des rencontres entre des jeunes (13-25 ans) recrutés dans des écoles et des centres éducatifs et des acteurs de la scène artistique contemporaine britannique. Ils pourront également visiter des expositions dans les lieux d'arts partenaires ou découvrir l'envers du décors de ces musées.

 

Louis Vuitton et l'art n'ont pas fini de dialoguer...

 

Sources : L'Express Style, Louis Vuitton, Connaissance des Arts

Images : Luxuo

Retour à l'accueil