Depuis quelques jours, on peut retrouver cette affiche du Bon Marché dans les les couloirs du métro ...
Il s'agit d'un des visuels réalisés par  Les Ouvriers du Paradis, l'agence qui s'occupe de la pub du Bon Marché depuis 1998.



Cette pub interpelle pour plusieurs raisons :

- La première et la plus évidente parce qu'elle confirme (si besoin était) ce goût du luxe à jouer sur les mots.
On voit bien tout ce que peut évoquer et connoter les mots "théâtre" et "rôle" dans cet univers et il n'est sans doute pas utile d'insister une nouvelle fois sur cet aspect de "mise en scène" si cher au luxe.

- Cette image frappe aussi par sa capacité à s'imposer de manière propre :  c'est-à-dire à sortir du champ publicitaire pour s'inscrire résolument dans le champ artistique.

Il suffit de retirer le logo, la base line et les informations relatives au magasin pour contempler une photo d'art.

Le noir et blanc, le sujet tel qu'il est photographié, l'importance (la place) accordée à la photo et la façon dont elle est mise en valeur...Tous ces éléments concourent à appréhender cette image comme une oeuvre d'art. Et les autres visuels du Bon Marché vont également dans ce sens.

 




Ils témoignent de l'esprit si particulier et différenciant du Bon Marché ou plutôt de l'image que la marque veut accoler à son magasin : celui d'un concept store de luxe, tourné vers la culture, et même capable de proposer sa culture.
Les expositions qui ont lieu régulièrement dans ce magasin en sont une des preuves et les phrases qui accompagnent les visuels des pub sont à comprendre dans ce sens aussi : comme des maximes représentant un idéal de vie.

Au final, c'est tout l'engagement esthétique et culturel du Bon Marché que l'on retrouve dans ces visuels, comme un avant-goût de ce qui  nous attend, une fois passées les portes du magasin...

Images : Le Bon Marché

Retour à l'accueil