Hier, le Salon International de la Haute Horlogerie ouvrait ses portes à Genève. Créé à l'initiative du groupe Richemont dans le but de mettre en valeur les marques d'horlogerie technique et précieuse, le SIHH fête cette année son vingtième anniversaire.

SIHH.jpg

Ce salon est bien évidemment l'occasion pour les marques exposantes de présenter leur dernière collection et de mettre en scène leurs produits phares.

Mention spéciale pour la montre Pont des Amoureux de Van Cleef & Arpels qui nous entraîne dans l'univers si caractéristique de la marque...

 "L'histoire commence sous un ciel d'automne dans la plus belle ville du monde. Entourés de siècles d'histoire, deux amoureux partent à la rencontre l'un de l'autre. Sur un cadran en émail contre-jour, la montre Pont des Amoureux met en scène deux amants dont la promenade romantique marque le temps qui passe jusqu"au rendez-vous tant attendu. Mus par un mouvement rétrograde, chaque personnage avance l'un vers l'autre jusqu'à minuit : ils se retrouvent alors chérissant leur amour pour l'éternité."

montre-pont-des-amoureux-copie-1.jpg

Mais le SIHH propose également d'autres moments forts...
Pour célébrer comme il se doit son vingtième anniversaire, le salon accueille en effet une exposition particulière : les chefs d'oeuvre de la collection Sandoz  restaurés par Parmigiani Fleurier. Il s'agit de pièces remarquables tant au niveau technique qu'esthétique, réalisées par des maîtres d'autrefois, horlogers, émailleurs ou joailliers parmi lesquels les Frères Rochat, les Jaquet-Droz ou Carl Fabergé.
L'exposition est l'occasion de confronter ce patrimoine qui appartient au passé avec le savoir-faire des artisans et créateurs actuels, ceux de la manufacture Parmigiani.
Les pièces exposées sont issues de la collection de Maurice-Yves Sandoz, docteur en chimie, écrivain, compositeur et mécène.

collectionsandoz.jpg

A celà s'ajoute une exposition photo horlogère conceptuelle. Il s'agit d'une sélection de photographies prises entre 2003 et 2009 pour les deux magazines Plaza Watch et Plaza Magazine par des photographes primés à Londres, Dubaï, Paris, Genève, Munich et New York.

Pour Christopher Östlund, Editeur de Plaza Watch et Plaza Magazine, « chaque photographie est une œuvre d'art créée avec la plus grande précision, exactement comme une pièce de haute horlogerie. C'est un honneur de voir nos images ainsi mises en exergue au SIHH où, depuis quatre ans, nous figurons parmi les magazines officiels ».

Plaza_02.jpg

Jusqu'au 22 janvier 2010.

Source et Images : SIHH
Retour à l'accueil