Depuis lundi dernier, Colette accueille en exclusivité et pour deux semaines le fruit de la collaboration entre la marque Tommy Hilfinger et Keith Haring via sa Fondation. Ce sont des oeuvres de l'artiste qui ont été choisies pour habiller les baskets et bottes adultes et enfants identifiables sous le nom de "Collection capsule".

keith-haring-colette.jpg  basket-keith-haring.jpg

Plus que cette finalement banale collaboration entre une marque (qui d'ailleurs nous éloigne un peu de l'objet de ce blog puisqu'elle s'apparente plus à une marque premium qu'à une marque de luxe) et un artiste, c'est avant tout la combinaison mode, concept store et art qui nous intéresse aujourd'hui.

colette.jpg

Elle témoigne en effet de la capacité d'une marque à s'approprier un territoire neutre : vitrine de magasin, magasin en lui même ou autres et à le mettre en scène pour une durée plus ou moins longue.

vitrine-colette.jpg vitrine-colette2.jpg


D'une simple mise en scène à une scénographie orchestrée de main de maître ces projets des marques -et elles sont nombreuses à le faire- sont toujours des expériences à part entière qui donnent du sens à la marque et la font sortir du lot.
Et l'enjeu en est d'autant plus perceptible : il s'agit bien sûr de proposer plus qu'un simple produit, dans des lieux qui une fois investis par les marques deviennent des vecteurs de communication. Ces espaces sont conçus comme des lieux de visite et non plus seulement d'achat ce qui peut expliquer que dans certains cas les flagships des marques soient appelés "magasins-musée" ou magasins-temple".

Une visite à faire jusqu'au 13 février chez Colette !

Images : Colette
 
Retour à l'accueil